EN ACTION

Kevin, 37 ans, soudeur chez TJD industriel

Kevin nous partage son coup de cœur pour la soudure industrielle. Il nous parle d'un projet unique au Québec permettant de briser des embâcles.
 
Découvrez les possibilités de carrières dans un secteur innovant et en forte demande de main-d'œuvre.

Derek, 21 ans, étudiant en soudage haute-pression au CFP Mont-Joli

Après avoir travaillé quelques années pour une grande entreprise de la région, Derek ajoute des compétences supplémentaires à son savoir-faire. Il nous partage sa passion pour le métal.
 
Découvrez les possibilités de carrières dans un secteur innovant et en forte demande de main-d'œuvre.

Régis, 63 ans, machiniste chez Quadco

Régis a 30 ans de métier chez Quadco. Il vérifie le bon fonctionnement des machines à contrôle numérique. Ces machines produisent des pièces pour l'industrie forestière.
 
Découvrez les possibilités de carrières dans un secteur innovant et en forte demande de main-d'œuvre.

Julia, 26 ans, soudeuse-assembleuse chez Industries Desjardins

Julia aime les sensations liées au travail du métal: elle aime la chaleur et les odeurs de la fusion! Elle se sent fière d'assembler des réservoirs de A à Z de ses propres mains.
 
Découvrez les possibilités de carrières dans un secteur innovant et en forte demande de main-d'œuvre.

Marijoelle, 21 ans, machiniste chez Premier Tech

Marijoelle est fière de participer à la fabrication de machines-outils. Elle est minutieuse dans son travail. Elle aime aussi la diversité des tâches qu'elle accompli au quotidien.
 
Découvrez les possibilités de carrières dans un secteur innovant et en forte demande de main-d'œuvre.

Michael, 30 ans, soudeur-assembleur chez Trailex

Michael a choisit de venir dans la région de Rimouski pour s'épanouir dans son métier. Il participe à la production de différentes sortes de remorques.
 
Découvrez les possibilités de carrières dans un secteur innovant et en forte demande de main-d'œuvre.

Mireille, 33 ans, soudeuse chez Inovaweld

Mireille a commencé à travailler chez Inovaweld comme journalière. Elle a saisit l'opportunité de poursuivre sa formation à l'interne comme soudeuse. Elle utilise le procédé de soudage TIG. 
 
Découvrez les possibilités de carrières dans un secteur innovant et en forte demande de main-d'œuvre.

Robert Charles, 28 ans, Machiniste

Robert Charles travaille pour les Équipements Pierre-Paul Beaulieu depuis 7 ans. Il a été embauché à la sortie de sa formation. Il s'occupe principalement de la production d'arbres de transmissions pour les équipements de tourbières et les souffleuses à neige.
 
Découvrez les possibilités de carrières dans un secteur innovant et en forte demande de main-d'œuvre.

Antony, 26 ans, soudeur chez Structures GB

Antony a commencé sa carrière chez Structures GB comme journalier, il a été formé dans l'entreprise.
 
Découvrez les possibilités de carrières dans un secteur innovant et en forte demande de main-d'œuvre.

Marianne, 29 ans, soudeuse-assembleuse chez Les Produits métalliques AT

Marianne travaille pour les Produits métalliques AT à Matane. Elle a choisit de revenir en région pour s'épanouir dans une entreprise à taille humaine.
 
Découvrez les possibilités de carrières dans un secteur innovant et en forte demande de main-d'œuvre.

Pierre, 51 ans, soudeur-assembleur chez Structures PMI

Pierre travaille pour Structures PMI à Rimouski. Il s'occupe du montage et du soudage de structures d'acier.
 
Découvrez les possibilités de carrières dans un secteur innovant et en forte demande de main-d'œuvre.

Roger, 56 ans, machiniste chez Verreault Navigation

Roger travaille pour le groupe Verreault Navigation à Les Méchins. Il s'occupe de la réparation de pièces métalliques des navires.
 
Découvrez les possibilités de carrières dans un secteur innovant et en forte demande de main-d'œuvre.

Jessika Denault, 21 ans, soudeuse

Jessika a déménagé dans la région du Bas-Saint-Laurent après ses études à Saint-Hyacinthe. Elle s'est trouvée rapidement un emploi dans son domaine. Elle s'occupe de l'assemblage et du soudage chez l'entreprise Premier Tech de Rivière-du-Loup.
 
Découvrez les possibilités de carrières dans un secteur innovant et en forte demande de main-d'œuvre.

Manon Richard, 34 ans, Peintre industriel

Manon Richard a travaillé plusieurs années en restauration. Dernièrement, elle a décidé de suivre une formation en lien avec son intérêt d'enfance, la peinture. Depuis, elle a été embauchée chez Verreault Navigation à Les Méchins et s'est trouvée un emploi de rêve.
 
Découvrez les possibilités de carrières dans un secteur innovant et en forte demande de main-d'œuvre.

Mélanie Ploudre, 35 ans, Soudeuse

Mélanie Ploudre travaille chez l'Atelier de soudure Gilles Roy depuis quelques années. Elle s'occupe de soudure, mais également de la table de découpe au plasma.
 
Découvrez les possibilités de carrières dans un secteur innovant et en forte demande de main-d'œuvre.

Mélissa Huard, 36 ans, inspecteur

Mélissa Huard a débuté sa carrière en fabrication métallique en tant que machiniste. Après avoir passé quelques années dans le domaine de l’usinage et avoir développé un intérêt marqué pour le contrôle de la qualité, elle a obtenu un poste d’inspectrice chez Structures GB.
 
Découvrez les possibilités de carrières dans un secteur innovant et en forte demande de main-d'œuvre.

Hélène Gagné, 49 ans, Soudeuse

Après quelques années passées à la maison en compagnie de ses enfants, Hélène Gagné a décidé de faire un retour sur les bancs d'école. En 2004, elle a donc suivi une formation en soudage-montage et a, par le fait même, découvert un métier stimulant et passionnant chez Technologie Inovaweld de La Pocatière. Son seul regret? Elle aurait aimé compléter sa formation plus tôt!
 
Découvrez les possibilités de carrières dans un secteur innovant et en forte demande de main-d'œuvre.

 

INFORMATION SUR LE SECTEUR

première cohorte de formation duale en

soudage-montage

26/01/2020

Création d’une toute première cohorte de formation duale en soudage-montage. Le système dual est basé sur l’alternance travail-études :
La formation et les apprentissages se font en alternance entre l’entreprise et le centre de formation professionnelle.
L’apprenti est engagé et employé dans une entreprise dès le début de la formation.   
L’apprenti est rémunéré par l'entreprise au cours de sa formation. 
Début de la formation : 15 mars 2021
 
Pour obtenir plus d’information, contactez les centres de formation professionnelle de la région.

CFP Mont-Joli-Mitis : 418 775-7577, poste 1552
CFPRO Matanie - Vallée et Foresterie : 1 800 665-2367, poste 7001
CFP Pavillon-de-l'Avenir : 418 862-8204, poste 2356

 

Métier : soudeur-monteur

03/01/2018

Martin Villeneuve s’est découvert une véritable passion pour le soudage-montage pendant un emploi d’été dans une fonderie, à l’âge de 15 ans. «Le patron m’a appris quelques rudiments. J’ai coupé, plié et soudé de la tôle, et j’ai eu la piqûre! Je me suis par la suite inscrit au programme de formation professionnelle dans ce domaine, et aujourd’hui je suis soudeur-monteur!» déclare-t-il fièrement.

image.jpg

Travailleurs en métallique recherchés; besoin de 180 soudeurs

16/11/2017

EMPLOI. La demande pour les 30 professions et métiers relatifs à la fabrication métallique industrielle est à son sommet dans la région, mais on n’arrive pas à y répondre.

unnamed.png

Formation Soudage / Centre de formation Rimouski-Neigette

03/01/2018

Formation de courte durée (45h, soirs et fin de semaine) parfaite pour acquérir des notions de base en soudage.

camofmi.jpg

Le Comité Action Main-d'oeuvre en Fabrication Métallique Industrielle lance son plan d'action 2017-2018

27/05/2017

Le comité vise à mettre en valeur le secteur de la fabrication métallique dans le but de restreindre la pénurie de main-d’oeuvre de ce domaine. Il vise également à faire connaître les programmes de formation du secteur et les métiers s’y rattachant, notamment les formations de soudage-montage et de techniques d’usinage. 

soudure-entreprise-soudeur.JPG

Près de 500 soudeurs recherchés dans la région du Bas-Saint-Laurent

22/02/2017

L'industrie des produits métalliques du Bas-Saint-Laurent est à la recherche de 500 travailleurs, pour la plupart des soudeurs. Une quinzaine d'entreprises et des établissements d'enseignement de la région s'allient donc pour lancer une campagne de recrutement de personnel.